Débat

Définition de  La Toupie

Le verbe débattre signifie discuter à plusieurs, chacun exposant ses arguments.


Le débat est l'action de débattre, de discuter. Un débat est une discussion ou un ensemble de discussions, souvent organisées et généralement animées, entre plusieurs personnes qui exposent des avis, des idées ou des opinions différentes, voire contradictoires sur un thème donné.
Exemples : un débat passionné, un débat public, un débat télévisé entre deux candidats à l'élection présidentielle.
Synonymes : contestation, controverse, différend, discussion, polémique, querelle.
Lorsqu'il est situé en seconde partie d'un mot composé, ce dernier signifie qu'un débat est organisé pendant ou après l'évènement.
Exemples : conférence-débat, dîner-débat.


Les conditions d'un débat
  • Contrairement à l'entretien, tous les intervenants du débat contribue de manière égale à la discussion.
  • La structure du texte n'est pas un jeu de Questions - Réponses, mais plutôt, de contribution égale entre les interlocuteurs
  • Un débat peut impliquer deux ou plusieurs interlocuteurs/intervenants
  • Pour qu'il y ait débat, les intervenants doivent avoir des points de vue différents sur le sujet débattu.
  • Le débat est normalement géré par un animateur.
  • L'animateur a plusieurs fonction

- Accueillir les participants

- Introduire en annonçant le sujet, les objectifs poursuivis, la forme de l’animation et son déroulement.

- Présenter les règles de fonctionnement et donner des consignes.

- Lancer le débat.

- Prendre note des idées importantes, des questions, afin de les réutiliser le moment opportun (au moment de faire la synthèse des discussions notamment).

- Faire la synthèse du cheminement du groupe en reprenant les différents points abordés, les énoncer sans rentrer dans les détails.

- Conclure en résumant quelques points forts, sans chercher un consensus.

- Remercier les participants pour leur collaboration en valorisant leur efficacité.

Source: Et toi, t'en penses quoi?

Exemple du débat:

29 avril, 2019

Émission : Le débat “Balance ton Post”

Transcription partielle du débat télévisé

                      « Peut-on se moquer de la religion ? »

 

Balance ton post ! est un magazine hebdomadaire de débats animé par Cyril Hanouna, qui revient sur les faits et les événements qui ont marqué les Français durant la semaine.

                                                                                           

Il est entouré d’une bande d’éditorialistes dont Christine Kelly(journaliste et écrivain et membre de la CSA), Éric Naulleau(éditeur, essayiste et critique littéraire), Bernart Laporte(président de la Fédération française de rugby), Agathe Auproux(journaliste et chroniqueuse et Monseigneur Alexis Leproux(Docteur en science biblique). Sur ce plateau, Cyril Hanouna, l’animateur, débat de l’actualité de manière divertissante et décomplexée.

Cyril Hanouna(animateur) : Bienvenue à l’émission « Balance ton post ». On va passer à notre sujet du soir.

                                                                                                  

Posté dimanche soir, un tweet a relancé le débat sur l’humour au sujet des religions. Se moquer des religions – c’est la signature de certains humoristes et journaux satiriques. Peut-on se moquer des religions ? On va en parler avec nos invités et nos éditorialistes.

Peut-on se moquer des religions ? On va voir l’avis de tout le monde.

Christine Kelly, je vais démarrer par vous.

Christine Kelly : Moi je dis Non ! Pourquoi ? Je comprends qu’il y a la liberté d’expression, mais liberté d’expression n’est pas liberté d’agression. C’est la raison pour laquelle on peut rigoler de tout, à partir du moment où on ne blesse pas l’autre, on ne blesse pas son prochain. Rire oui .. blesser non ! Je vais me baser moi, moi qui suis une ancienne du CSA, ne serait-ce que sur un petit article sur la publicité à la télévision qui interdit toute publicité qui peut heurter toutes convictions religieuses. Je me base sur ça. Donc, oui à la liberté d’expression. On peut rigoler de la religion. Mais attention, liberté d’agression… Non !

Cyril Hanouna(animateur): Alors Eric Naulleau ?

 

Eric Naulleau : Peut-on se moquer des religions ? Oui en France ! On a parlé tout à l’heure d’un symbole de la France qui était Notre Dame. Il y a deux autres symboles. Il y a la liberté d’expression et le fait que le blasphème n’existe pas. Mais à ce que propose Christine, c’est assez redoutable, parce que, la vexation, ce n’est pas seulement pour les croyants. Faut donc interdire tout humour qui vexerait ou qui froisserait une quelconque personne. Donc c’est fini ! Il faut abolir l’humour ! Moi ce n’est pas dans ce monde-là que je veux vivre. Je veux continuer à vivre en France…

Cyril Hanouna(animateur): Monsieur Laporte ?

Bernart Laporte : Je suis entièrement d’accord avec Eric. Moi je veux vivre dans une société où on rigole, où on se moque au bon sens du terme. C’est-à-dire, il n’y a pas d’agressivité.

Cyril Hanouna(animateur) : Dans le sport on se moque des religions dans les vestiaires.

Bernart Laporte : Mais bien sûr on se moque sans arrêt … on rigole sans arrêt. Chacun se moque de l’autre en permanence. Mais ça fait partie de bien vivre ensemble. Ce n’est pas de l’agressivité … c’est fait avec paix, avec calme, avec rire, avec dérision, avec humour …

Chistine Kelly : Absolument !

Cyril Hanouna(animateur): J’aimerais avoir l’avis de Jimmy également .. Jimmy Mohamed … Bonsoir ! (On vous lâchera jamais avec votre nom là!!!)  

Jimmy Mohamed : C’est une position compliquée à défendre. Le blasphème n’existe pas donc on a le droit d’insulter une religion. Mais on entend beaucoup d’humoristes dire que l’humour s’arrête à partir du moment où vous blessez les gens. Et moi, j’en ai marre des blagues racistes sur des Asiatiques. Ça ne me fait pas rire. J’en ai marre qu’on se moque des Noirs, ça ne me fait pas rire ! Ça me blesse et quand ça me blesse, ça peut aussi blesser mon voisin et il faut peut-être s’arrêter là.

Cyril Hanouna(animateur) : Je voudrais la conclusion de Monseigneur avant de terminer.

Monseigneur Alexis Leproux: Il faut apprendre à rire de soi. Je pense que c’est la première chose qu’on peut partager et je suis très heureux qu’on puisse rire de nos religions, ensemble, entre nous, amicalement, fraternellement et que de cette façon-là on trouve toujours la bonne limite, qui n’est jamais ennuyeuse pour les autres.

Cyril Hanouna(animateur) : Ah il est fort ! Il est fort !

Merci d’avoir été avec nous… même si on est d’accord ou pas d’accord avec vous, vous étiez excellents.

Source: "Balance ton post", "Peut-on se moquer des religions?", avril 2019.

Transcription partielle adaptée pour cette tâche

 Retrouvez ce débat ici:

Les conventions
  • Le contexte du débat
  • le titre
  • présentation des participants et de la situation du débat
  • alternance de prise de parole entre les intervenants
  • intervention/modération de l'animateur
  • synthèse de l'argumentation/de la discussion
  • conclusion et remerciements éventuels de l'animateur
Indices textuels du rapport
  • on utilise vous ou tu(si c'est un cadre informel)
  • on utilise un ton objectif et le style direct
  • on emploie le français courant

Le lexique du débat

  • Tout d’abord j’aimerais dire que... 
  • Pour commencer j’aimerais signaler que... 
  • En fait je pense que... 
  • En analysant la situation je pense... 
  • Pour écourter les préliminaires... 
  • Pour aller au cœur du sujet... 
  • Venons-en au fait... 
  • Pour commencer... 
  • En introduction je dirai que... 
  • La première chose à dire est que...

  • Pour ma part... 
  • Je crois que ...
  • Au contraire, je pense... 
  • Pour vous dire la vérité je pense que...
  • Je pense qu’il vaut la peine de... 
  • Cela va sans dire que...
  • J’ai le sentiment que...
  • J’ai l’impression que

  • Tout à fait d’accord.
  • Sur ce point je suis tout à fait d’accord 
  • Vous avez parfaitement raison
  • Je suis d’accord avec toi.
  • C’est exact ! Parfaitement exact ! 
  • Là, je suis d’accord avec toi !Je partage cet avis.
  • Je suis entièrement de votre avis

  • Je suppose que oui, cependant... 
  • Le pensez-vous vraiment ?
  • Eh bien ça dépend.
  • Oui, en un certain sens mais...
  • Je suis d’accord jusqu’à un certain point...
  • Personnellement, je pense que le mieux serait de dire
  • J’ai bien peur que ce ne soit pas tout à fait exact.

  • J’aimerais être d’accord avec vous mais...
  • Je ne pense pas que...
  • Nous ne voyons pas le problème
  • du même œil...
  • Nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde...
  • Ne croyez pas ça !
  • Contrairement à ce que vous êtes en train de suggérer...
  • Je ne vois pas les choses de la même manière !
  • Contrairement à vous je pense que... 
  • Je suis en désaccord total avec vous...
  • Non vous avez tort !
  • Vous vous trompez !
  • C’est une plaisanterie !
  • Arrêtez vos salades !
  •  J’y suis absolument opposé !

  • En admettant que ce soit vrai... 
  • En fait...
  • En fait, je pense que...
  • Ce que je veux dire...
  • Savez vous que ...
  • Eh bien...
  • En tout état de cause...
  • Comment dois-je le formuler...
  • On ne peut pas nier que...
  • J’aimerais ajouter que...
  • De toute façon... / Quoiqu’il en soit...
  • Vous voyez... / Vous savez...

  • D’une part..., D’autre part...
  • Premièrement, deuxièmement, troisièmement...
  • Ensuite
  • Cependant/Néanmoins/Tandis que...
  • En parallèle,
  • De plus...
  • À y réfléchir de plus près...
  • Cela nous amène à la question de savoir si... ou...
  • Il serait pertinent de 
  • Beaucoup de problèmes clés surgissent ; l’un deux est.....
  • De la même manière... . 
  • À l’inverse... 
  • De ce fait/Par conséquent

  • En conclusion...
  • Pour conclure...
  • Pour arriver à une conclusion 
  • Finalement..
  • Pour résumer...
  • En bref...
  • Pour utiliser une citation bien connue...
  • Tout bien considéré...
  • Pour peser le pour et le contre... : Tout bien pesé...
  • Le fin mot de l’histoire...
  •  Bref
  • Pour arriver à un consensus...

Niveau Moyen: Réalisez une des tâches suivantes. Écrivez entre 250 et 400 mots.

1. Dans le cadre de la semaine de la technologie, votre professeur de français a organisé une activité en classe pour discuter des avantages et des inconvénients de l'utilisation de la tablette électronique pour faire de la lecture. Vous participez à cette activité et vous argumentez votre point de vue. Écrivez le texte de cette discussion.

Niveau Supérieur: Réalisez une des tâches suivantes. Écrivez entre 400 et 600 mots.

1. Dans le cadre de la semaine culturelle, vous participez à un débat sur le sujet suivant: "Les oeuvres d'art et les trésors architecturaux devraient retourner dans leur pays respectifs." Êtes-vous d'accord? Écrivez le texte de ce débat.


Last modified: Tuesday, 12 January 2021, 5:15 PM