Stéréotypes

Le stéréotype étymologiquement parlant est composé du préfixe “stéréo” et du suffixe “type”. Le premier renvoie à l’idée de solide et opiniâtre et l’autre à l’image imprimée. Les premiers usages viennent de l’imprimerie et il s’agit d’une représentation collective et simplifiée d’un groupe. Il peut naître aussi d’une expérience vécue selon le principe “ Lorsqu’on en a vu un, on les a tous vus”.

C’est ce que Aristote en Grèce classique appelait syllogisme. Cela consiste à attribuer globalement des caractéristiques physiques, psychologiques et comportementales aux membres d’un groupe.
Ces représentations simplifiées de la réalité nous permettent aussi de vivre en société. Sans cette faculté des hommes de caractérisation, de classification et d’interprétation et d’extrapolation d’un vécu à une règle générale il n’ y aurait pas d’intelligence. De plus l’image qu’on se fait d’un groupe est souvent le résultat d’un apprentissage social.

screenshot  

  • Que pensez-vous de cette info-animée ?

  • Remplissez les blancs:
  • C’est une idée ………………… faite sur un groupe de personnes, par exemple, si Nina fait de la danse et Milo du foot, on n’est pas …………………, et […] pourquoi ? ………………… tout le monde pense que ………………… sports sont plus pour filles ou pour garçons.

  • Quels sont les critères utilisés pour catégoriser les gens?

  • Comprenez-vous pourquoi on ne peut pas éviter les stéréotypes et en même temps pourquoi ils sont un problème ?

  • Comment peut -on vaincre les stéréotypes ?

  1. Consultez les ressources suivantes pour mieux comprendre:

  2. Activité 1

    Complétez en groupe les tableaux ci-dessous après avoir visionné le court-métrage animé de Cédric Vilain “Cliché” et avoir réfléchi à un autre pays francophone que vous connaissez.

    La France et les francais
    Des personnages célèbres
    Des monuments connus
    L'alimentation
    Des habitudes et comportements
    La France dans le monde
    Des mots dans les langues étrangères

    Un pays francophone
    Des personnages célèbres
    Des monuments connus
    L'alimentation
    Des habitudes et comportements
    La pays dans le monde
    Des mots dans les langues étrangères

    Les préjugés, basés sur des croyances collectives et non sur des expériences vécues, sont souvent associés à une dévalorisation de l’autre. Dans le milieu international, on se rend souvent compte qu’ils sont très diffusés, qu’il n’y a pas de population qui n’en a pas et que probablement il n’est pas réaliste de penser de les éradiquer.

    En revanche il est possible de les relativiser, de les remettre constamment en question, d’objectiver autant que possible le regard sur les autres. D’autant plus que dans un monde de plus en plus global, les mélanges et les contacts entre les cultures sont plus fréquents et la cohabitation avec préjugés et stéréotypes peut devenir difficile.

    Regardez cette vidéo: Comment les Français sont vus hors d'Europe? et répondez aux questions:



    • Résumez les opinions de cette vidéo et partagez vos impressions avec la classe.
    • Et vous? Comment voyez-vous les Français?
    • Comment dépasser ces stéréotypes?

    La première étape pour dépasser les stéréotypes consiste à prendre conscience de ses propres représentations: posez-vous la question: quels sont vos représentations stéréotypées? Avez-vous jamais été victimes de discrimination? Réfléchissez et mutualisez vos expériences.

    Pour réfléchir…

    • Quels sont les stéréotypes attachés à votre nationalité?
    • Dans quelle mesure est-ce qu'ils sont justifiés?
    • Pourquoi éviter les préjugés?
    • À quoi peuvent-ils mener?
    • Comment travailler à un regard objectif sur les autres?
    • En quoi consiste une approche interculturelle?
    • Divisez la classe en groupes, discutez et proposez des itinéraires d’acquisition d’expériences qui pourraient vous permettre d’adopter une démarche interculturelle.

    Siteweb: Parlons français - c'est facile!

    "Les stéréotypes : - Le blog d'Andréa"

    D’après Andréa, on est tous sujets aux stéréotypes. Pour elle, mieux connaître ses préjugés sociaux lui permet de mieux comprendre le monde qui l’entoure. Il existe différents types de stéréotypes, selon les caractéristiques auxquelles ils se réfèrent.


    Les stéréotypes sociaux

    - Les personnes âgées passent devant tout le monde.

    - Les jeunes sont impolis.

    - Les chômeurs sont des profiteurs.

    - Les riches sont prétentieux.

    Les stéréotypes culturels/nationaux

    - Les Allemands sont disciplinés.

    - Les Corses sont fainéants.

    - Les Anglais ont un humour sarcastique.

    - Les Suisses sont lents.

    - Les Italiens sont dragueurs.

    - Les asiatiques sont polis, calmes et silencieux.

    Les stéréotypes professionnels

    - Les savants sont distraits.

    - Les sportifs professionnels ne sont pas très intelligents.

    - Les dentistes sont des menteurs.

    - Les fonctionnaires sont des privilégiés.

    Les stéréotypes sexistes

    - Les hommes sont tous des machos.

    - Les femmes conduisent mal et sont dangereuses en voiture.

    - Les hommes ne sont pas capables de faire plusieurs choses en même temps.

    - Les femmes n’ont aucun sens de l’orientation.

    Les stéréotypes physiques

    - Les blondes sont stupides.

    - Les brunes ont du caractère.

    - Les intellectuels portent des lunettes.

    Le saviez-vous ?

    « La femme ne peut porter que des jupes et des robes » est un stéréotype dépassé ? Pas si sûr : la loi, datant de 1799, qui interdisait aux femmes de porter le pantalon a été abrogée. Quand ? Le 31 janvier 2013 ! Ce n’est pas trop tôt !

    Et ailleurs ? Voilà comment les Français sont vus à l’étranger :                                                                                                                                                                                         

    - ils sont patriotes et chauvins ;

    - ils sont toujours en grève ou en vacances ;

    - ils ne se lavent pas mais se mettent beaucoup de parfum pour couvrir les odeurs ;

    - ils argumentent sur tous les sujets et veulent toujours avoir raison ;

    - mais ils sont de très bons amants et font très bien la cuisine !

    Les jouets genrés exacerbent les différences entre filles et garçons

    Slate Magazine
    Gabrielle Richard
    19 décembre 2016

    Rose pour les filles, bleu pour les garçons. Quel consommateur n’a-t-il pas été confronté à cette inévitable réalité dans les rayons jouets? Les chiffres parlent d’eux-mêmes. 89 % des jouets dits «de fille» sont de couleur rose. C’est du moins ce que nous apprennent les résultats d’une enquête publiée début décembre (…) et qui nous apprend que les jeux axés sur la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques sont trois fois plus susceptibles d’être mis sur le marché en ciblant les garçons.


    Les jouets «genrés» exacerbent donc les différences entre filles et garçons en se faisant porteurs de messages liés à ce que les enfants devraient aimer en fonction de leur sexe. Ils posent également problème parce qu’ils prescrivent ce que filles et garçons ne devraient pas aimer.

    Les filles, les garçons et les jouets genrés
    La longue histoire des jouets genrés montre que le marketing de genre a un impact profond sur la construction psychologique des enfants.
    National Geography
    Natasha Daly


    À gauche : Des figurines, comme l'Incroyable Hulk ici, ont dominé les « jouets de garçons » pendant des décennies. Musclé et agressif, le jouet renforce les stéréotypes de la masculinité. À droite : My Little Pony a fait irruption dans les téléviseurs et boîtes de jouets des petites filles en 1981. La franchise faisait partie d'une période charnière vers la commercialisation systématique du rose et des paillettes pour les filles.

    La sociologue Elizabeth Sweet a analysé plus de 7 300 jouets proposés dans les catalogues de la chaîne américaine de magasins Sears, depuis un siècle. Elle a constaté que les plus anciens jouets genrés renforçaient les rôles traditionnels - tels que « la petite ménagère » ou le « jeune bricoleur ». À la fin du siècle, les personnages étaient plus fantastiques : la ménagère était devenue une princesse ; le charpentier, un super-héros.

    Cette évolution n'a pas été linéaire. Avec la montée du féminisme dans les années 1970, rappelle Elizabeth Sweet, les jouets genrés ont decline.

    Cibler les jouets selon le genre a des conséquences. Une étude de 2015 a ainsi révélé que les garçons ont plus de probabilités que les filles de jouer à des jeux qui développent leur intelligence spatiale - construction, puzzles, Lego. Le marketing peut avoir une influence, comme le confirme Jamie Jirout, psychologue développementaliste et auteur de l'étude.

    Les choses peuvent évoluer. Les principaux détaillants de jouets, de Walmart à Amazon, ne mettent plus l'accent sur l'étiquetage genré des jouets. Même le magasin de jouets le plus ancien au monde - Hamley au Royaume-Uni, dont l'ouverture remonte à 1750 - a abandonné l'étiquetage genré en 2012.

    En fin de compte, ce sera peut-être aux parents de combler le fossé entre les sexes. « Leurs opinions biaisées et leurs stéréotypes pourraient influencer les enfants », explique Jamie Jirout. « Filles comme garçons ne se soucient pas nécessairement de la couleur de leurs jouets. »

     
    • Êtes-vous pour ou contre les jouets genrés? Pourquoi?
    • De quelle manière est-ce que les jouets genrés perpétuent les stéréotypes?
    • Quel est le rôle des fabricants et des magasins de jouets dans le maintien de ces stéréotypes?
    • Quels sont leurs effets négatifs sur le jeune enfant?
    • Comment peut-on combattre ce phénomène?
    • Quand vous étiez plus petits – est-ce que vous aviez des jouets genrés? Donnez votre avis.
    • Quel est le rôle des parents dans le choix des jouets pour leurs enfants?
    • Pensez-vous qu’une représentation plus mixte des jouets est souhaitable? Pourquoi?


  3. Production écrite: Vous êtes membre du comité de l’école qui vise à promouvoir la rencontre interculturelle et vous désirez proposer une activité à la direction. Écrivez un texte qui va anticiper et lancer l’idée que le comité veut soumettre à l’attention de la direction.

  4. Choisissez un des textes suivants:   Courriel - Proposition - Rapport

  5. Compréhension orale: Entraînez-vous à l'épreuve de compréhension orale avec cet exercice long de 13 questions. Lisez d'abord les questions. Puis, écoutez une première fois l'extrait du journal de RFI à propos des jouets sexués. Répondez ensuite aux questions. Écoutez une seconde fois l'enregistrement et prenez 5 minutes pour compléter vos réponses.

  6.  
    Transcription 
    Fiche de l'apprenant  
    Corrigé 
  7. Oral Individuel: Faites une présentation de 3-4 minutes sur cette image

  8. 4.2.1i



    4.2.1l CAS

    Étant élève d’une école internationale vous allez créer une affiche pour casser les stéréotypes sur votre pays. Un exemple vous en est donné ci-dessous.
    Théorie de la connaissance

    Le stéréotype est une image mentale qui s’intercale entre la réalité et notre image de la réalité. S’agit-il de connaissance ?

    Profil de l’apprenant

    Être ouvert d’esprit consiste à casser les stéréotypes, à les rejeter et à n’adopter un regard ni réducteur ni simplificateur sur le monde qui nous entoure.

    Vocabulaire
    • Idée reçue
    • Cliché
    • Préjugé
    • représentation
    • simplification
    • cataloguer
    • classer
    • prendre conscience
    • Représentation stéréotypée
    • Préjugé
    • Racisme
    • discrimination
    • éradiquer
    • dépasser
    • prendre conscience
    • démystifier
    • les affinités entre cultures
    • l’acquisition d’une nouvelle culture
    • la cohabitation
    • l’hospitalité
    • marqueur identitaire
    • code culturel
    • le métissage culturel
    • la déculturation
    • l’acculturation
    • la domination culturelle



     


Last modified: Thursday, 19 November 2020, 2:52 AM