Reportage

Le reportage se réfère à l'ensemble des informations écrites, enregistrées, photographiées ou filmées, recueillies par un journaliste sur le lieu même de l'événement. Le reportage est aussi un compte rendu d'événements auxquels assiste le journaliste sur le terrain. 


Témoin des événements qu’il rapporte, le reporter est d'une certaine manière le représentant de ses lecteurs sur le terrain. Il doit rapporter les faits, mais aussi les questionner en s'informant auprès de sources officielles et alternatives, et apporter un regard curieux et critique sur les événements. 

Exemple du reportage


Pendant trente jours, Lisa et Matthieu, deux de nos journalistes, ont été interdits de smileys et d’émojis. Retour sur une cure de désintox révélatrice des mécanismes de nos conversations écrites instantanées.

Trois quarts des 16-65 ans déclarent être dépendants aux émojis ! Le résultat à de quoi faire rire mais aussi de nous faire douter. Et nous ? Serions-nous capables de nous en passer ? Défi accepté. Pendant un mois, nous n’utiliserons plus un seul émoji, quel que soit le canal – textos, e-mails, Twitter, WhatsApp, Instagram, Tinder–, quel que soit le contexte – amical, professionnel et même avec nos dates d’un soir. On s’y est mis à deux. Récit.

Semaine 1: Lisa déprime

En commençant cette expérience, une crainte m’obsède : paraître soudainement froide et distante. Dès les premiers messages, je constate que j’ai pris l’habitude de les terminer par des smileys bisous cœur. Je n’arrive pas à ne pas les remplacer, je multiplie les points d’exclamation censément enthousiastes et ajoute des « je t’embrasse » écrits en toutes lettres. Ça semble fonctionner. Mais quand je mets un ami dans la confidence, il me répond : « Ah ! mais c’est pour ça ! Je croyais que tu faisais la gueule. Tu mets des majuscules et des points partout.»

Une réaction parfaitement compréhensible, me rassure Chloé Léonardon, doctorante en sciences du langage au laboratoire MoDyCo de l’Université Paris Nanterre. « On est passés dans l’ère de la conversation écrite instantanée. C’est un format écrit mais qui a les caractéristiques de l’oralité. » Comme nous perdons au passage les expressions du visage, le ton, les pauses…, les émoticônes sont là pour les remplacer. 

Semaine 2: Mathieu est dégoûté

Arrêter d’utiliser des émojis, voilà qui me rappelle mes tentatives de mois sans tabac ou sans alcool. J’opte pour la même stratégie : limiter au maximum mes interactions sociales. D’habitude, sur Instagram, quand mes amis m’identifient en dessous d’un mème, je réponds direct par un émoji qui pleure de rire, ou, si le contenu est flatteur, par quelques cœurs. 

La pratique n’a rien d’original, m’apprend Virginie Béjot, enseignante au CELSA, autrice d’un mémoire sur les émojis : « En France, on utilise quatre fois plus d’émojis cœur que dans les autres pays. »

Semaine 3: Mais Lisa voudrait sourire

Je n’avais pas réalisé à quel point il me serait difficile de supprimer les émojis de mes e-mails pros. Pour demander un service à un collègue ou faire passer un refus, un smiley sourire, c’est quand même hyperpratique. 

Un « Je suis désolée » accompagné d’une tête à l’envers aide à dédramatiser. Un « Où en est le dossier ? » avec une image de tortue donne un peu de légèreté et évite d’ajouter du stress au stress.

Semaine 4: Mathieu se remet en question
Personnellement, j’ai toujours vu d’un œil méfiant les personnes qui utilisent trop d’émojis sur les applications de rencontre : trop familier, trop direct… Voilà que je commence à réfléchir comme mes parents, que je surinterprète ces petits symboles, me questionne sur leur sens, l’intention qu’il y a derrière, et la personnalité de la personne qui les utilise. Un mois sans émojis a-t-il fait de moi un boomer ? Et voilà que "l’émoji cri" crie dans ma tête.

Source: L'ADN, "J'ai testé pour vous: Un mois sans utiliser d'Emoji", Lisa Hör et Matthieu Maurer - Le 12 juin 2020
Texte adapté pour cette tâche


Les conventions
  • le nom du journal et de la rubrique
  • registre formel ou semi-formel
  • le titre du reportage
  • les intertitres
  • la chute
  • la signature
  • type de texte narratif (décrit une action présente ou passée)

La structure du reportage

    Un bon reportage doit sentir le vécu, histoire de prouver qu'on était bien sur place. 

Le reportage est à la fois un compte rendu et un témoignage destiné au public : il est le reflet d'une vérité des faits dont il offre à la fois la description et la compréhension.
Le choix d’un angle sert de fil conducteur au reportage
C’est la façon de traiter un sujet :
Qu’est-ce qui est intéressant à dire sur le sujet ? Quelles idées veut-on faire ressortir ?
Quels points de vue doivent être présentés ? Quels sont les bons interlocuteurs pour une interview (des parents, des hommes politiques, des jeunes...) ?

  • C’est le dernier paragraphe du texte. C’est l’impression finale que le lecteur garde du reportage. Quel sentiment veut-on lui laisser ?


  • Le journaliste doit donc faire preuve, par-delà la connaissance du sujet, de curiosité, d'esprit d'observation, de sens critique, d'aptitude à l'analyse et à la synthèse immédiates, de rapidité de réflexion et de décision.

  • Production écrite

    Niveau Moyen: Réalisez une des tâches suivantes. Écrivez entre 250 et 400 mots.

    1. Dans le cadre de la semaine de la citoyenneté, écrivez un reportage pour sensibiliser vos camarades à leurs droits et leurs devoirs.

    Niveau Supérieur: Réalisez une des tâches suivantes. Écrivez entre 400 et 600 mots.

    1. "Les voyages forment la jeunesse". Écrivez un reportage dans lequel vous illustrez ce concept.

    2. Dans le cadre de la "Journée sans écran", écrivez un texte qui sera publié dans le journal de votre école, sous la rubrique "J'ai testé pour vous". Partagez votre expérience et vos conclusions dans ce texte.

    Conseils de rédaction

    Le reportage est la relation de choses vues (du verbe anglais to report, rapporter). Le reportage est donc caractérisé par l'importance de la description : atmosphère, détails pittoresques, humains ou originaux, couleurs... tout en permettant au lecteur de comprendre l'événement, son environnement, l'implication de ses acteurs.

    Mots-clés
    • titre
    • chapeau
    • intertitre
    • attaque
    • chute
    • signature
    • registre courant
    • éditorial
    Last modified: Tuesday, 2 February 2021, 6:21 AM