7.1 Le voyage

7.1.1 Le monde à portée de clic

Il est bien loin le temps où la terre semblait plus vaste, les distances plus importantes et où un voyage à l'autre bout du monde nécessitaient plusieurs semaines en bateau. L'ailleurs se rêvait à travers les récits d'explorateurs, aventuriers ou marins au long cours. Depuis, la révolution des transports modernes a raccourci les distances, rapproché les frontières, multiplié les informations et Internet a matérialisé la mondialisation du voyage. 

Quelle aubaine ! Aujourd'hui, une fois les critères de budget, d'ensoleillement, de blancheur des plages, de richesse des fonds marins fixés, plus besoin de courir les agences de voyages ou de se procurer la totalité des guides papier des pays concernés. Ces derniers ont d'ailleurs bien été obligés de suivre la marche ouverte par les forums de discussions entre voyageurs aujourd'hui nombreux. Déclinés en version Internet, les guides participent à l'échange des expériences à l'étranger de milliers d'individus sur des sujets aussi divers et variés. Les informations ont gagné en fraîcheur. En effet, elles ne sont jamais aussi fiables que lorsqu'elles sont transmises par un internaute de retour de voyage ou recueillies d'après les photos postées sur le blog par un résident. Internet représente aussi un terreau créatif où les innovations et les nombreux outils naissent chaque jour, comme par exemple ces guides audio par pays téléchargeables gratuitement. Le voyageur continue de faire tourner le globe mais désormais il a le doigt sur la souris !

7.1.1bImage 7.1.1b

Pour réfléchir…

Quelles sont les destinations les plus prisées?
Le voyage est dépaysement, détente, aventure, formation...
Qu’est-ce qu’il représente pour vous ? Avez-vous des endroits habituels ? Préférez plutôt le voyage aventure ?
Parfois le voyage entraîne du stress, des phobies...  et on peut alors faire recours à un guide privé qui vous aide à réussir votre voyage comme dans l’exemple ci-dessous !
Lisez le texte en accordéon pour discuter en suite ce qu’il faut prévoir avant de partir.

 

Les six points à régler avant de partir

LE BUDGET
Pas de cachette. De combien d'argent dispose chacun des voyageurs? Idéalement, les compagnons ont le même budget. Si ce n'est pas le cas, ils doivent s'entendre au départ. Le plus riche payera-t-il une partie des dépenses communes? Y aura-t-il un pot commun pour les dépenses communes?

PRÉVOIR OU NE PAS PRÉVOIR?
Il y a deux types de voyageurs: ceux qui réservent tout à l'avance et ceux qui partent à l'aventure et prennent les décisions arrivés à destination. Avant de partir, les complices doivent établir des règles: quand, exactement, se feront les réservations? Il faut aussi s'entendre sur le type d'hébergement: campings, auberges de jeunesse... Et s'il y a des coquerelles dans la chambre?

LES CHICANES
Et si ça allait mal? Il faut prévoir avant de partir et même envisager une séparation lors du voyage, estime le psychologue Marcel Bernier. Vaut mieux continuer sa route séparément et se retrouver bons copains au retour, dit-il, que de nourrir une chicane qui séparera les amis pour toujours.

DES MOMENTS POUR SOI
Les premiers voyages pour les jeunes sont très importants. Ce sont des rites de passage, dit le psychologue Marcel Bernier. «Le premier compagnon de voyage, c'est soi-même», ajoute-t-il. Alors il peut être bien de déjà prévoir du temps en solitaire. Un après-midi ou même une fin de semaine. Si les voyageurs parlent ensemble de cette possibilité avant le départ, et qu'ils sont d'accord, la séparation temporaire ne sera pas vue comme quelque chose de négatif. Au contraire.

FAIRE LA FÊTE
C'est un des points de discorde les plus souvent évoqués: un des copains veut faire la fête, tous les soirs. Il faut clarifier ce détail avant de partir. Si un compagnon est fêtard et que l'autre part en voyage à la recherche de lui-même, le tandem n'est peut-être pas fait pour s'entendre. Vaut mieux annuler un voyage avant le départ. C'est plus sage...

LES TRANSPORTS
Combien d'heures les amis comptent-ils marcher tous les jours, sac au dos? S'il y a 3 km entre la gare et l'auberge, le bus coûte 2$ par personne et le taxi 10$, au total, quel est le chemin choisi? Les aventuriers ont-ils le même niveau de forme physique? Sinon, le sportif acceptera-t-il de réduire le temps de marche quotidien, même si cela ajoute inévitablement des dépenses de transport? Et pour les longues distances, entre un bus inconfortable avec transferts à 45$ pour tout le trajet de 30 heures, ou un avion à 150$ qui fera la même distance en 1 heure, quel est le choix?

Stéphanie Bérubé, Comment choisir son compagnon de voyage, la presse, 2014

Après avoir discuté les qualités du compagnon de voyage et avoir lu le texte 1, visitez le blog qui décrit les qualités essentielles d’un compagnon de voyage.

Êtes vous d’accord ? Discutez en petits groupes et mettez en commun par la suite.

Vers l’oral interactif...

Après avoir visionné les conseils  du guide québécois, répondez aux questions de la fiche 2.

Vers l’oral individuel

Choisissez l’un des stimuli visuels ci-contre. Préparez-vous pendant 15 minutes et exposez devant la classe. Avant de décrire l’image dans ses détails, précisez le type de voyage dont il est question dans l’image :

  • aventure
  • détente
  • luxe
  • formation
  • camp d’été
  • sport
  • de noces

Production écrite

1. Vous êtes parti en voyage et vous rédigez de votre destination un carnet de voyage où vous allez préciser étape par étape les différents moments, le départ, l’arrivée, les points forts, l’ambiance...

Comment écrire un carnet de voyage? Consultez la page 14.1.4 pour les stratégies d’écriture du journal.

2. Vous aviez prévu de prendre un vol à destination d’un DOM-TOM, or, à votre arrivée à l’aéroport en zone d’embarquement,vous découvrez que votre vol a été annulé par la compagnie aérienne qui ne vous a donné aucune information, fourni aucun service, ni proposé de prise en charge. Vous écrivez une lettre de réclamation à la compagnie aérienne afin d’exprimer votre insatisfaction et pour demander une indemnisation.

Comment écrire une lettre de réclamation? Consultez l’accordéon de la page 14.1.2 pour les stratégies d’écriture de la lettre formelle de réclamation.

La localisation

direction et mouvement distance et proximité
  • à
  • ailleurs
  • d’un bout à l’autre
  • en avant
  • en direction de
  • tout droit
  • jusqu’à
  • par
  • par là
  • à travers
  • sur la route de
  • vers
  • chez
  • à l’endroit
  • aux alentours
  • contre
  • tout contre
  • du côté de
  •  à côté de
  • à l’écart de
  • à mi-chemin
  • un peu plus loin
  • dans les environs
  • au loin
  • loin (de)
  • près (de)
  • à proximité de
  • tout près

Texte 1 – Comment choisir son compagnon de voyage

Comment choisir son compagnon de voyage
par Stéphanie Bérubé, 2014

Le compagnon d'aventures: voilà peut-être la clé du succès (ou de l'échec) d'un voyage...

Avec qui partir? Malheureusement, c'est souvent un élément que l'on traite comme un détail quelconque du voyage. Comme de mettre deux ou trois pantalons dans le sac. Si le copain est libre les mêmes dates, dispose d'un budget comparable, ça sera l'heureux élu.

Grave erreur, estime Robert Bérubé, agent de voyage spécialiste de l'aventure. Surtout pour un premier voyage. «Le jeune est nerveux: c'est son premier voyage en Europe et il ne veut pas partir seul alors il choisit n'importe qui!», dit-il. Et c'est (trop) souvent à l'autre bout du monde qu'il réalise que finalement, ce collègue, il ne le connaît pas du tout...

Trop tard.

Comment prévenir avant de partir?

Idéalement, poursuit Robert Bérubé, avant de partir trois mois, les compagnons devraient faire un test d'une semaine. «Qu'ils partent en Gaspésie, dit-il. Qu'ils passent du temps en canot, à se jaser un peu. Si votre ami est plate, vous allez le savoir assez vite...»

Les amis d'enfance

Partir avec un frère, un cousin ou un ami de longue date est-il garant d'une meilleure entente à l'autre bout du monde?

Non.

«Ce n'est pas le degré de connaissance qui compte», estime Marcel Bernier, psychologue au Centre d'aide aux étudiants de l'Université Laval, qui s'intéresse au voyage depuis une quinzaine d'années. Un voyage apporte un contexte de vie totalement différent, dit-il. On découvre alors plein de facettes de la personnalité d'un proche.

Les jeunes amoureux

Faire son premier voyage en amoureux, c'est vraiment comme un nouveau départ...

«Pour un jeune couple, ça passe ou ça casse, tranche Robert Bérubé, copropriétaire de l'agence Routes du monde. Quand ça fait 25 ans qu'un couple est ensemble, il y a peu de chance d'avoir des surprises en voyage.»
Toutefois, il est peut-être plus risqué encore pour un jeune couple de ne pas partir ensemble. «Lorsqu'il y en a un qui part et l'autre qui reste, au retour, il peut y avoir un décalage», estime le psychologue Marcel Bernier. Le conjoint qui revient de voyage après six mois aura tout un bagage que l'autre n'aura pas, estime ce spécialiste. Inévitablement, cela aura créé une distance. «Partir ensemble peut aussi souder une relation, dit Marcel Bernier. Et lorsque la relation se termine, il restera cette belle expérience d'intimité en souvenir.»
Le psychologue compare ces premiers grands voyages sac au dos à l'emménagement en appartement. «Aller vivre ensemble, ce n'est pas comme d'organiser une sortie le samedi soir, dit-il. La dynamique relationnelle n'est plus la même. C'est une intimité soutenue, avec des prises de décisions communes.»

Ménage à trois

Partir à trois est aussi un risque souvent mal calculé. Le stress du voyage peut rapprocher deux copains, au détriment du troisième.
«Je déconseille fortement un voyage à trois», confie le jeune globe-trotter Jérôme Duchesneau, qui a vécu l'expérience alors qu'il était à l'université. Deux copains et lui avaient planifié un road trip, pour un été. «Inévitablement, dit-il, à trois, il y en a un qui est mis à l'écart. Les jeunes peuvent se dire que ça ne leur arrivera pas, car ils sont les trois meilleurs amis du monde. Mais partir en voyage, c'est vivre 24 heures sur 24 avec quelqu'un.»

http://www.lapresse.ca/voyage/trucs-conseils/201404/11/01-4756671-comment-choisir-son-compagnon-de-voyage.php

Texte 2 – Luxe et démesure : les voyages no-limit des ultra-riches

Luxe et démesure : les voyages no-limit des ultra-riches
par Pascale Krémer, 2014 

C'est déjà, en soi, un voyage que de pénétrer dans l'univers des voyagistes de luxe. Monde singulier où l'agent de voyages, nommé « créateur d'expériences », n'envisage pas de présenter de vulgaires brochures. Il reçoit en entretien privé, dans ses bureaux des beaux quartiers parisiens, non pas des clients mais de « fins voyageurs exigeants ». Se déplace même parfois chez eux. Au néophyte, il explique, dans un langage riche d'anglicismes, qu'à moins de 1 000 euros par personne et par jour, il ne peut pas faire grand-chose…[...]

Quel rêve proposer, trois fois l’an, à une clientèle d’entrepreneurs, dirigeants de grosses sociétés, banquiers et avocats d’affaires, qui a déjà tout vu, partout, et évolue naturellement dans un univers globalisé ? D’abord assurer le « basique » : prestations de luxe (palaces, jets, hélicoptères, yachts...) et service irréprochable.
Le voyage, bulle de repos, doit être « fluide, assisté, rassurant, leur épargner tout stress » témoigne Marie-Louise Moineau, à la tête de Tselana Travel, qui prépare parfois un dossier durant deux semaines, sans compter la longue écoute initiale permettant de cerner au plus près les envies. Les clients que l’agence vient chercher le jour J au domicile, ne font évidemment pas la queue pour une carte d’embarquement à l’aéroport. À l’arrivée ils bénéficient d’un passage en douane accéléré. La limousine qui les attend au pied de l’avion a deux minutes de retard ?

Ils appellent l’agence, à leur disposition 24 heures sur 24, y compris pour réorganiser entièrement le voyage s’il leur prend de vouloir rester trois jours plutôt que deux au bord du lagon. Trop stressés pour se sentir privilégiés dans leur vie quotidienne, ils paient le prix fort pour avoir cette impression lorsqu’ils voyagent. Puisqu’ Ils « ne supportent pas le tourisme de masse », comme le rappelle- mais cela allait sans dire–  Exclusif voyage tout se privatise : les croisières (brise-glace inclus), les avions ou gros hélicoptères (l’Australie en jet privé, le grand Nord canadien en hélicoptère se vend bien), les hôtels, palais des maharadjahs, îles de Bahamas, Art Institut de Chicago, Palais de Doges à Venise...

Et même les experts en tout genre. Le dernier chic que ces virées nature avec vulcanologues, océanologues, ces rencontres de peuplades reculées avec ethnologue, balades économico-sociales avec préfet de telle île des DOM-COM, tournées des peintres newyorkais aux côtés d’un historien de l’art. Ou séjours en clinique-palace, avec visite comprise de plus grands médecins spécialistes de la planète pour un « rééquilibrage » global.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/29/luxe-et-demesure-les-voyages-no-limit-des-ultra-riches_4391998_3224.html#Bo3R5qD0VI6sGfrB.99

Texte 3 – Le Grand tour de Suisse

Le Grand tour de Suisse
par Le routard.com, 2016

Et si vous (re)découvriez la Suisse ? Pour explorer toutes les facettes de ce pays voisin, mais finalement méconnu, rien de mieux que le Grand Tour de Suisse, un itinéraire routier de quelque 1 600 km  qui traverse quatre régions linguistiques, cinq cols alpins, onze sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, deux biosphères et vingt-deux lacs.

Entre le Tessin, empreint de dolce vita à l’italienne, la région de Berne-Oberland bernois et sa triade de l’Eiger, Mönch et Jungfrau, la savoureuse région de Fribourg et les sommets majestueux du Valais, la Riviera vaudoise et les vallées du Jura, ou encore Lucerne et ses monuments historiques, que de contrastes et de variété !

Villes, villages, monuments, paysages, autant d’étapes qui illustrent les différents visages de la Suisse, et qui ne manqueront pas de vous émerveiller. En voici un avant-goût… 

Les incontournables
Skier en été sur le glacier des Diablerets. S'inviter dans les fermes des Alpes vaudoises. Passer un long week-end à Bâle. Déambuler au cœur du vieux Berne, le long des rues bordées d'arcades. Grimper sur le massif de la Jungfrau au rythme d'un petit train. Se faire un trip « dormir sur la paille » dans une ferme traditionnelle. Tanguer au son de la techno lors de la Street Parade d'août à Zurich. Franchir la gorge de Viamala sur un pont suspendu, dans les Grisons. Randonner dans le Valais en parcourant le val d'Hérens, entouré d'un cirque de cimes sublimes.

Et Genève ?
Découvrir une cité vivante, cosmopolite, riche de musées et d'une histoire qui la place au centre de l'actualité internationale. Une ville où il fait bon vivre sur les bords du lac Léman.
Admirer, depuis l’un des quais, la puissance du fameux jet d’eau, symbole de Genève. Flâner dans la vieille ville, véritable livre d’histoire, riche de nombreux musées. Se promener dans les parcs de Genève, goûter ses vins, vivre l'aventure scientifique du XXe siècle.

http://www.routard.com/contenu-dossier/cid134535-le-grand-tour-de-suisse.html#ixzz4DbW2eq2r

7.1.1a

Image 7.1.1a – Le monde à portée de main

Textes et fiches à télécharger

Texte 1
Texte 2
Texte 3
Fiche texte 1 Word | PDF
Fiche texte 2 Word | PDF
Fiche texte 3 Word | PDF

Lexique thématique

  • l’atlas
  • la carte géographique
  • le plan
  • le continent
  • le globe
  • l’hémisphère
  • le nord
  • l’occident
  • l’orient
  • l’ouest
  • le sud
  • le tropique
  • le désert
  • désertique
  • la mer
  • le rocher
  • le sommet
  • la forêt
  • la jungle
  • la plaine
  • le plateau
  • le toit du monde
  • le bord de la mer
  • la baie
  • le mont
  • la montagne
  • le massif
  • le pic
  • le glacier
  • la vallée
  • le versant
  • le quai
  • l’archipel
  • l’atoll
  • la baie
  • le cap
  • la côte
  • le golfe
  • le littoral
  • le rivage
  • la plage
  • la vague
  • l’équateur
  • le sable
  • l’équateur

7.1.1c

Image 7.1.1c

Profil de l’apprenant

Audacieux et ouvert d’esprit : L’apprenant développe sa curiosité et sou goût du voyage parce-que les voyages forment la jeunesse. Il réfléchit et comprend aussi les dynamiques qui ont radicalement changé notre manière de partir en voyage.

CAS

Dans le cadre de votre projet CAS vous formez un comité organisateur de 3  4 élèves (objectif CAS # 6) et planifiez (objectif CAS #3) un voyage dans une région ou un pays francophone. Il faudra se mettre d’accord sur le type de séjour (culturel, linguistique, gastronomique, sportif...). Il faudra préparer des prospectus, des plans, prévoir des excursions et des balades, organiser les transferts et les déplacements...

Enfin vous allez :

  • déterminer un programme de voyage
  • établir un budget global et sa répartition (les transports, l’hébergement, la restauration, les visites, les activités, les dépenses courantes...)
  • soumettre votre proposition à votre conseiller CAS

Texte et contexte

Des expressions utiles :

  • à deux pas
  • à vol d’oiseau
  • à portée de main
  • à portée de clic
  • à sa place
  • remettre quelqu’un à sa place
  • prendre beaucoup de place