11.3 Exemples d'oral individuel NS

11.3.1 Exemple d'oral individuel NS

Il pourrait être utile d’écouter des exemples d’examens oraux individuels notés et voir comment les critères ont été appliqués. L’exemple ci-contre est accompagné de commentaires d’évaluation qui aident à comprendre les corrections et les notes attribuées.
Mais avant de regarder les corrections, les notes et commentaires d’évaluation, utilisez vous-mêmes les critères pour évaluer l’examen oral individuel en téléchargeant la fiche d’évaluation. Consultez ensuite les notes attribuées et comparez-les avec celles que vous avez attribuées.
Voici le stimulus visuel déclencheur:

Textes à télécharger

Transcription oral NS

Image 11.3.1oImage 11.3.1o

source : Olivier Ortelpa « Je suis Charlie, Paris 11 January 2015 »

Examen oral individuel au NS


Critères d’évaluation oral individuel NS

Critère A : compétences productives

Dans quelle mesure l’élève réussit-il à utiliser la langue à l’oral ?

  • Dans quelle mesure l’élève s’exprime-t-il avec aisance et clarté ? 
  • Dans quelle mesure la langue est-elle variée et correcte ?
  • À quel point l’intonation de l’élève facilite-t-elle la communication ? 

0 points

Le travail n’atteint pas l’un des niveaux décrits ci-dessous. 

1-2 points

La maîtrise de la langue orale est limitée.

L’expression est hésitante et elle n’est pas toujours compréhensible.

La langue est souvent incorrecte et/ou limitée.

L’intonation gêne parfois la communication. 

3-4 points

La maîtrise de la langue orale est assez bonne.

L’expression est compréhensible et parfois aisée.

La langue est parfois correcte et quelques expressions idiomatiques sont utilisées.

L’intonation ne gêne pas la communication.

5-6 points

La maîtrise de la langue orale est bonne.

L’expression est généralement aisée.

La langue est généralement correcte, variée et claire.

L’intonation facilite la communication.

7-8 points

La maîtrise de la langue orale est très bonne.

L’expression est aisée.

La langue est correcte, variée et claire ; les erreurs ne gênent pas la compréhension du message.

L’intonation améliore la communication.

9-10 points

La maîtrise de la langue orale est excellente.

L’expression est aisée et semble généralement authentique.

La langue est variée et idiomatique.

L’intonation améliore la communication.

Critère B : compétences interactives et réceptives

Dans quelle mesure l’élève comprend-il la conversation et se montre-t-il capable d’interagir ? 

  • Dans quelle mesure l’élève peut-il exprimer des idées simples et complexes ?
  • Dans quelle mesure l’élève peut-il soutenir une conversation ?

0 points

Le travail n’atteint pas l’un des niveaux décrits ci-dessous. 

1-2 points

Les idées simples sont comprises avec difficulté et l’interaction est limitée.

Les idées et opinions simples sont présentées avec difficulté, parfois de façon incohérente.

Le déroulement de la conversation n’est pas cohérent.

3-4 points

Les idées simples sont assez bien comprises et l’interaction est satisfaisante.

Les idées et opinions simples sont généralement présentées de façon claire.

Le déroulement de la conversation est parfois cohérent, malgré quelques pauses.

5-6 points

Les idées simples sont bien comprises et l’interaction est bonne.

Les idées et opinions simples sont présentées de façon claire et cohérente, mais des difficultés surviennent avec les idées plus complexes.

Le déroulement de la conversation est généralement cohérent.

7-8 points

Les idées complexes sont bien comprises et l’interaction est très bonne.

Les idées et les opinions, tant simples que complexes, sont généralement présentées de façon claire, cohérente et efficace.

Le déroulement de la conversation est cohérent.

9-10 points

Les idées complexes sont très bien comprises et l’interaction est excellente.

Les idées et les opinions complexes sont présentées de façon claire, cohérente et efficace.

Le déroulement de la conversation est cohérent et naturel.

Notation de l’examen oral individuel NS

Critère A :
note maximale : 10
note attribuée : 9

Critère B :
note maximale :10
note attribuée : 10

Commentaire de la notation

Critère A : 
Excellente maîtrise de la langue avec l’emploi d’un vocabulaire étendu. Quelques erreurs peu importantes sur des structures complexes. L’expression est généralement authentique.

Critère B :
Le déroulement de la conversation est naturel.

Transcription oral individuel NS

C : L’image que je vais décrire fait partie de la section coutumes et traditions et porte sur la manifestation qui a eu lieu 11 Janvier après l’attentat à Charlie Hebdo. Dans l’image on peut voir une mare de personnes autour d’un monument et même dessus un monument à Paris. Quelques individus portent des pancartes disant « Je suis Charlie » et mémé des drapeaux français. La raison pour la quelle ils  portent des drapeaux français  c’est panel de « Je suis Charlie » et pour la valeur de la liberté d’expression parce que cette valeur était attaquée après  l’assassinat de trois caricaturistes dans le locaux de Charlie Hebdo. Cette manifestation était la plus grande depuis le mai 68, il y a eu 6 millions des personnes à cette manifestation  aussi il y avait des représentants de gouvernements qui sont venus pour cette cause, il y avait aussi le Président de la République François Hollande qui est descendu et c’était la deuxième fois  que se passait dans l’histoire de la France, la manifestation est un héritage et est très présente dans l’histoire de la France, ça on peut dire commençait après la prise de la Bastille, une autre manifestation qui était très importante dabs mai 68, mais surtout cette manifestation en particulier fait partie d’une valeur importante a l’époque de l’expression, qui supporte la liberté d’exprimer ses pensées sur n’importe quelle religion, politique ou personnage sans être mis en prison ou puni. Il y a eu même une citation par Voltaire qui disait que même s’il n’était pas d’accord avec se que quelqu’un dit il défendrait à mort le droit de le dire et ça c’est quelque chose qui est encore dit en France aujourd’hui, surtout après cet attentat, c’est devenu encore plus exposé et finalement cette manifestation a obtenu l’attention de plein d’autre pays dans le monde, qui ont organisé des manifestations dans leur propre pays et la France a démontré qu’ils n’allaient pas descendre à cette sorte de violence contre quelque chose qui est très chère a leur pays.

E : Oui tout à fait, alors voilà, je voulais justement te demander pourquoi selon toi cette attaque à Charlie Hebdo diffère d’une attaque par exemple à une station de métro ?

C :Ça diffère d’une attaque à une station de métro parce que la raison pour la quelle ils ont attaqué Charlie Hebdo c’était parce que des extrémistes islamistes se sont senti offensés par une caricature faite par Charlie Hebdo qui dessinait leur prophète et voulait venger leur prophète et attaquer, tuer quelqu'un pour exprimer ce qu’il pensaient et non seulement une attaque contre ces personnes mais contre toute la France parce que ça attaque cette valeur de la liberté d’expression et dire c’est qu’il pense contrairement à ce que pensait ces extrémistes.

E: Ecoute, le slogan « Je suis Charlie »,  qu’est-ce qu’il signifie pour toi ?

C : Pour moi « Je suis Charlie » c’est plus, je le droit de dire ce que je veux,  j’ai le droit  d’exprimer ce que je pense. « Je suis Charlie », enfin  Charlie pour Charlie Hebdo c’était le nom de la revue des trois caricaturistes qui se sont fait tuer et  « Je suis Charlie » est pour moi j’ai le droit de dire ce que je veux, le droit  de m’exprimer.

E: Oui, justement parce que c’est une attaque à des valeurs identitaires, cette identité, le « je suis » est un affirmation d’identité très fort. Descendre dans la rue pour faire entendre son opinion est une tradition typiquement française. Est selon toi la meilleur façon de faire entendre sa voix ? Descendrais- tu dans la rue pour te faire entendre, tu l’as déjà fait ?

C : Je n’ai jamais pris partie d’une manifestation, mais si j’étais en France à ce temps là j’aurais bien voulu y aller parce que je pense faire une manifestation c’est une façon la plus forte à faire, à montrer son opposition à quelque chose  parce que ça créé beaucoup de, ça fait, ça peut faire un milieu presque chaotique mais ça montre pas la rage, oui la rage, le désaccord, sa montre d’une façon beaucoup plus publique, ça peut atteindre beaucoup d’autre pays si a assez grand une opinion ou la raison pour laquelle ils sont allés.

E: La question de la diversité des croyances, tu disais tout à l’heure, les caricaturistes avaient été accusés d’avoir offensé  le prophète de l’Islam, a toujours été problématique, qu’en penses-tu ?

C :La diversité des croyance peut créer des problèmes si certaines religions se trouvent  attaquées ou s’ils pensent que quelque chose qui est cher  à leur religion est dévalorisé mais aussi dépend de je pense  une ouverture d’esprit  et d’ une acceptance des valeurs parce que ça se passait en France ou en France on a le droit de la liberté d’expression alors une...

E: Mais la France est quand même un pays à majorité catholique mais… ?

C : Mais c’est un pays laïque aussi, le gouvernement pas écrit avec des valeurs de religion, c’était fait strictement sur le droit que les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, faire partie de n’importe quelle religion qu’il veuille et de penser ce qu’ils veulent, mais sa différence si certaines personnes sont en désaccord avec ces valeurs là peut malheureusement amener à des attaques de ce genre.

E: On critique souvent en France l’excès de laïcisation. Qu’en penses-tu ?  Que penses-tu de la loi sur le port du voile ?

C : Il y beaucoup qui pensent que la France dit  qu’ on peut faire parti de n’importe quelle religion qu’on veut mais le fait que certaines femmes n’ont pas le droit de mettre le voile c’est un peu hypocrite mais je pense que cette laïcité est vite en faites, certains de ces conflit parce que il y a moins de conflits entre culture, entre religion et culture parce que de cette façon c’est évité.

E: D’accord, okay. Merci beaucoup Paloma.